Accueil du site > Revue de presse > Centre commercial à Namur : nouvelle action du collectif de défense des (...)

Centre commercial à Namur : nouvelle action du collectif de défense des arbres du Parc Léopold

samedi 1er octobre 2016, par RTBF

Des bras en papier rose agrafés autour de troncs d’arbres près de la gare ce samedi midi à Namur. Ceux et celles qui se sont baladés dans la ville ont peut-être vu ces paires de bras attachées à plusieurs arbres du Parc Léopold.

Il s’agit d’une action du collectif de défense des arbres liée au projet de centre commercial. Échelles et agrafeuses dans leurs mains, les bénévoles (une dizaine environ) s’activent à attacher ces bandelettes pour exprimer leur attachement à ce parc namurois. "C’est la bonne période pour une nouvelle action, pour maintenir la pression avant la réunion de ce mercredi 5 octobre" explique Marcel Guillaume, le porte-parole du collectif. "Même si le promoteur du projet, Urbanove, a des soucis financiers, la réunion de mercredi va présenter le projet aux namurois. Et il faut que les habitants viennent à cette réunion. C’est pour ca que nous distribuons des feuilles avec la date et le lieu de la réunion".

La réunion de mercredi : une étape obligatoire dans la procédure du projet de centre commercial

Que deviendra le projet de centre commercial porté par le promoteur actuel Urbanove ? Urbanove est sous le coup de difficultés financières : une procédure de réorganisation judiciaire (PRJ) est en cours. Le promoteur qui porte le projet namurois mais aussi le projet de centre commercial à Verviers. "Normalement nous ne saurons rien des ennuis financiers d’Urbanove à cette réunion de mercredi. Rien non plus sur les enseignes commerciales intéressées à s’installer dans le centre commercial, rien non plus sur leur taille. Nous poserons quand même des questions. Mais nous ne sommes pas certains que beaucoup d’enseignes soient intéressées."

Comme le promoteur connaît des soucis financiers, pourquoi cette réunion d’information a-t-elle quand même lieu ? "Il s’agit d’une étape obligatoire avant l étude d’incidence sur l’environnement. Si revente du projet namurois il y a, comme certains laissent supposer l’éventualité, la procédure vers les permis sera déjà réalisée. Nous, on espère un autre promoteur avec lequel on pourrait discuter."

"Pour sauver nos arbres" ajoute encore Marcel Guillaume.

Combien de namurois à la réunion d’information mercredi soir ?

La réunion de mercredi soir aura lieu à l’amphithéâtre Pedro Arupe, un auditoire de l’université de Namur qui peut contenir 500 personnes, "signe que l’on attend du monde" espère le collectif namurois."12 000 namurois avaient exprimé leur attachement aux arbres du Parc Léopold lors de la consultation populaire en février 2015, ils devraient être sûrement quelques centaines mercredi" pronostique Bertrand Tavier, membre du collectif de défense. "Il faut absolument que les habitants continuent à se mobiliser. Rien n’est encore fait. Aucun permis n’a été délivré".

"Pour ma part, j’espère au moins que certains arbres seront sauvés. Qu’un autre projet, avec un autre promoteur sera sur la table. Au minimum sauver quelques arbres. C’est un des derniers parcs de Namur ville. Certains arbres ont 200 ans d’âge. Namur ne doit pas évoluer au détriment de la nature. Sinon, à ce rythme là, il n’y aurait plus aucun arbre dans le monde." tranche encore Bertrand Tavier. A noter que la Ville de Namur promet, en compensation, la création de trois nouveaux parcs publics et la plantation de plusieurs centaines d’arbres dans le nord de la corbeille."Mais non pas d’accord, ça ne compensera pas tout" soupire le collectif.

Cette réunion de présentation du centre commercial aura lieu mercredi à 19 H 30 à l’amphithéâtre Pedro Arupe rue de Bruxelles 61B à Namur.

Source : Laurence Lenne, rtbf.be, Publié le samedi 01 octobre 2016 à 17h09, http://www.rtbf.be/info/regions/nam...


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0