Accueil > Nos arguments et propositions > De bonnes raisons pour préserver le parc Léopold

De bonnes raisons pour préserver le parc Léopold

mercredi 29 août 2012

  • Une zone de vie et de quiétude, très fréquentée à Namur.
  • Un atout pour une ville verte et conviviale.
  • Un patrimoine naturel irremplaçable, apaisant et assainissant.
  • Un réservoir important de biodiversité.

Namur, très peu doté en zones vertes publiques au sein de la corbeille, ne peut se permettre de voir ainsi disparaître le site le plus central de son agglomération.

La disparition de ce parc semble n’être, pour les autorités communales, qu’un banal fait divers sous prétexte que les arbres, cela se replante.

C’est trop vite oublier que :

  • Ce parc, moyennant quelques améliorations importantes, pourrait à nouveau jouer pleinement son rôle de zone de vie et de quiétude.
    • La zone la plus fréquentée de Namur, c’est-à-dire celle comprise entre la gare et les rues commerçantes, doit continuer à disposer d’un lieu public digne de ce nom. Les plantations prévues le long des boulevards, d’ailleurs parfaitement irréalisables, ne sont en rien comparables à celles constituées par le parc existant puisque n’offrant aucune possibilité d’ombrage ou de repos à quelque distance des bandes réservées à la circulation.
    • Quel pouvoir d’attraction peut encore offrir une ville sans zone de vie digne de ce nom ?
    • Où vont pouvoir attendre quelques instants toutes les personnes qui utilisent les transports en commun que l’on souhaite pourtant promouvoir ?
    • Quelques aménagements pourraient permettre à ce parc de retrouver tout son attrait (pose de quelques jeux pour enfants, point d’eau potable (fontaine) et des sanitaires de qualité accessibles, accès aux voitures réellement impossible, aménagement des voiries limitrophes destinée à réduire drastiquement les nuisances sonores et la pollution, etc.).

photoParcLeopoldArbr­esTablesCafe

  • Les rôles joués par la végétation arborescente en milieu urbain sont multiples et variés
    • épuration de l’air par la fixation du CO2
    • filtrage des particules fines et particules en suspension
    • zone de vie animale et source de biodiversité faunistique et floristique
    • intégration visuelle importante du bâti
    • atténuation importante des nuisances sonores
    • la zone boisée est un lieu de repos, de délassement et de convivialité pour la population
    • la couronne des arbres offre ombre et fraîcheur en période estivale
    • reconnexion de la population urbaine avec la nature
    • etc.
  • Garder des perspectives ouvertes
    • Alors que cet espace laissait, pour les usagers remontant la Rue de Fer ou sortant de la gare des trains (et des autobus) une impression d’ouverture et d’une certaine légèreté, les constructions projetées ferment ("étouffent") complètement les perspectives visuelles de cette zone.
  • Réservoir important de biodiversité
    • Avec quelques aménagements, cette zone pourrait retrouver une réelle attractivité pour la faune et la flore. Les arbres proposés à l’abattage sont parmi les plus beaux et les plus âgés du centre ville et les nouvelles plantations mettront plusieurs dizaines d’années avant de jouer un rôle en termes de biodiversité pour peu que celles-ci soient réellement réalisées et tout en sachant que ces nouvelles plantations en zone hostile (surfaces bétonnées ….) ne laissent guère de chance à un développement significatif de la couronne des arbres.
    • Ils constituent un patrimoine commun important qu’il nous faut absolument préserver des intérêts privés et financiers.

photoParcLeopolddeva­ntCA2012-0812


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0