Accueil du site > Revue de presse > ÉTRANGE CONCEPTION DE LA PARTICIPATION

ÉTRANGE CONCEPTION DE LA PARTICIPATION

mercredi 4 février 2015, par Pierre Dulieu

Dans le plaidoyer en 11 points que diffusent les échevins par courriel à tous ceux dont ils possèdent l’adresse email, on lit cette phrase ahurissante :

11 - Le Collectif bénéficiera-t-il de témoins dans les bureaux de dépouillement ? A priori, rien ne nous y contraint, dans la mesure où il n’y aurait pas juridiquement de raison de privilégier le Collectif par rapport à d’autres groupes d’opposants. Toutefois, le Collège ne voit aucune objection – a fortiori si cela lui permet d’éviter d’être accusé de tous les maux gratuitement – à ce que le Collectif dépêche un observateur dans chacun des cinq bureaux de dépouillement et dans le bureau principal de collecte des résultats. Cette faculté est d’ailleurs déjà prévue pour chacun des partis politiques composant le conseil (et donc l’opposition socialiste également).

Ainsi donc le Collège persiste à considérer que le Collectif n’a aucune légitimité et lui "concède" un observateur dans le seul but "d’éviter d’être traité de tous le maux gratuitement." Ce qui devrait être normal dans la société contemporaine devient une faveur du prince. Comme sens de la participation et respect des citoyens, on a fait mieux !

Pierre Dulieu

Source : Pierre Dulieu, disponible sur www.facebook.com/confluent.be, 3 février 2015


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0