Accueil > Actualité > Je suis un arbre

Je suis un arbre

mercredi 21 janvier 2015

Je suis un arbre

Je vis dans une banlieue de la nature
Près de la gare, juste un coin de verdure, Un peu de couleur au milieu du
béton.
Avec mes amis nous pleurons.
Cet hiver, dans le square,
Il fait noir.
Je suis en sursis,
Les copains aussi,
On vivait ensemble dans le quartier
Malgré nos diversités,
Ormes, sycomores, platanes ou sorbiers
Tous en citoyens namurois,
Nous étions à tu et à toi.

Nous sommes condamnés à mort par les édiles Au nom du commerce de la ville
Tous coupés, tronçonnés, expédiés...
Je suis un arbre sacrifié.

Et pourtant, je respirais votre pollution, J’abritais vos conversations, Je
protégeais les amoureux, J’accompagnais les petits vieux, J’ai même connu
leurs aïeux !
Aujourd’hui, je suis stupéfié,
Je suis un arbre sacrifié,
Par des promoteurs gourmands,
Marchands du temple, charlatans,
Vendeurs de fringues, boutiquiers
Pour inciter à consommer.

Nous sommes condamnés à mort par les édiles Au nom du commerce de la ville
Tous coupés, tronçonnés, expédiés...
Je suis un arbre sacrifié.

Vous n’aimez plus mon vert tendre du printemps, Celui plus viril de l’été,
et, quand passe le temps, Mon jaune doré de l’automne, ma nudité de l’hiver ?
Je rythmais les saisons d’hier.
Aujourd’hui, je n’ai plus d’herbes ni de fleurs, Les édiles veulent que je
meure.
Ils me négligent à petit feu
Afin que je devienne miséreux.
Je suis un intrus dans cette ville,
J’ai de quoi me faire de la bile
Chassé comme un pauvre mendiant
Pour le respect des commerçants.

Nous sommes des arbres sacrifiés
Au nom de la prospérité !
Je ne serai plus que du bois,
Ils feront ce qu’ils veulent de moi.
Ils ont prononcé la sentence
Que le peuple m’accorde sa clémence !

Jacques Dulieu
Janvier 2015


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0