Accueil > Revue de presse > « Juste une mauvaise perception »

« Juste une mauvaise perception »

samedi 6 septembre 2014, par L’Avenir

Dans la bouche d’Anne Barzin, l’échevine déléguée aux matières mayorales, le terme « collégialité » revient aussi de manière récurrente, comme pour bétonner loyalement une majorité qui a pris un petit bain glacé sur la figure.

Oui, ces trois questions centrales dans le projet de texte pour la consultation publique ont été avalisées par tous, dit-elle. Et l’échevine MR, effectivement, doit sortir les armes philosophiques et politiques pour défendre le texte, très coloré de bleu. Il faut protéger le commerce dans le centre-ville. Il est nécessaire de sauvegarder l’emploi. Le discours est permanent. « Et il y a une grande attente des commerçants du haut de la Ville, qui craignent l’arrivée de complexes en périphérie. »

Compensation

Anne Barzin, s’agissant des arbres (finalement le centre de la bagarre citoyenne), revient également sur le terme « compensation » (qui, dans la troisième question de la copie du collège, évoquait le fait que l’on pouvait oublier les feuilles du square Léopold si l’on plantait quelques tiges ailleurs, dans trois nouveaux parc publics). « L’abattage des arbres est un élément important. Mais d’autres options existent. »

Conclusion de « l’échevine mayorale » : c’est juste une mauvaise perception des choses de la part de la population. Un discours qui sera peut-être lu par les signataires de la pétition du collectif. Il y a eu les 300, sur les Thermopyles, en 480 avant JC. Il y aura désormais les 13 400, après MP.

Source : http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20140905_00524256
l’avenir C.F. - Mise à jour : samedi 06 septembre 2014 06h00


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0