Accueil > Actualité > Le collectif participera aux ateliers urbains organisés par la ville de (...)

Le collectif participera aux ateliers urbains organisés par la ville de Namur.

mercredi 13 juin 2018, par Marcel Guillaume

Le collectif parc Léopold participera aux ateliers urbains sur la " requalification du quartier Léopold " qui débuteront ce mercredi 13 juin.

Plusieurs heures d’échange auront été nécessaires pour prendre cette décision.

Le collectif reste néanmoins extrêmement sceptique sur le résultat final de cette " concertation ".

En effet :

Le timing permet à la ville d’évacuer de sa campagne électorale le problème épineux du parc Léopold sous prétexte de négociation en cours,situation qui laisse planer un sérieux doute sur l’objectif réel de cette proposition.

Il est avéré que la ville a contacté personnellement les participants aux échanges ( commerçants notamment) pour connaître leur opinion et en faire part à Trame chargé de la sélection finale.

Il est illusoire d’imaginer une confidentialité avec un groupe de 40 personnes. Il eut été préférable de gérer ensemble et en concertation une communication régulière après chaque rencontre. Vouloir éviter le débat public ou politique alors même que les politiques participent aux débats relève également de l’utopie.

Les projets retenus seront soumis à des bureaux d’expertise connus pour être ceux habituellement choisis par la ville de Namur, ce qui ne permet pas une indépendance optimale. Le résultat des concertations, non contraignants pour les acteurs concernés, pourront se voir exposés au veto de la ville et du promoteur parce que ne réunissant pas les différents critères établis par eux-mêmes. Dans ces conditions, le collectif se questionne sur la finalité des résultats.

Le collectif espère aussi que l’élargissement de la zone d’études relève réellement d’une volonté de poser un regard plus large sur l’aménagement du quartier et non d’une volonté cachée de la ville d’imposer le parc Hespéna comme alternative à l’option de préservation du parc Léopold.

Et enfin, le collectif regrette que le travail d’analyse approfondi réalisé par le Forum Citoyen Namur n’aie pas été poursuivi tant il semble utopique d’imaginer un projet abouti en trois soirées seulement.

Malgré toutes ces inquiétudes, le collectif participera de manière constructive à cette concertation tant que le processus se fera de manière démocratique, transparente et libre de toute influence ou pression extérieure.

Il se réserve par contre le droit, de quitter le processus s’il s’avérait que ces conditions ne sont pas respectées et rappelle qu’une consultation populaire réunissant plus de 25.000 namurois a déjà exprimé un avis sur la question.


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0