Accueil du site > Actualité > Le promoteur du futur centre commercial namurois en difficulté (...)

Le promoteur du futur centre commercial namurois en difficulté !

samedi 2 janvier 2016

Venu du groupe français Affine, qui est l’actionnaire de référence de Banimmo, Alain Chaussard passe au crible tous les investissements de Banimmo. Dont celui de Verviers, qu’il estime trop onéreux (60 à 70 millions d’ euros y auraient déjà été investis).Abandon du projet, revente ……. rien n’est encore décidé. Banimmo pourrait aussi faire appel aux coactionnaires institutionnels (SRIW, Meusinvest…) pour qu’ils augmentent leur mise, afin de réduire la sienne. (Source : Sud presse 11 décembre)

Dans son édition du 24 décembre, l’Echo Marchés : http://www.lecho.be/les_marches/live_blog/Pas_de_cadeau_de_Noel_pour_Banimmo.9714125-2970.art?utm_campaign=MIDDAY_UPDATE&utm_medium=email&utm_source=SIM#post_44802

" Pas de dividende pour Banimmo – le résultat net de l’exercice 2015 devrait être significativement négatif et ne permettra donc pas la reprise du paiement d’un dividende comme la société l’avait envisagé". (C’était déjà le cas en 2013 et 2014).

Quels impacts pour le projet namurois ?

Dans son CP du 23 décembre , Banimmo " déclare :

" Il apparaît que, compte tenu d’un certain nombre d’évolutions programmatiques n’affectant toutefois pas la structure du projet, le potentiel de l’opération de Namur se voit confirmé, sous réserve des résultats de la commercialisation lancée à l’occasion du Mapic début novembre ".

Dans une interview de P. Zuijderhoff ( Société Urbanove dont Banimmo est actionnaire à 49,38%) lors du Mapic de Cannes en novembre 2015, ce dernier affirmait (Sudpresse 18 novembre) :

« Il y a en effet déjà eu des discussions avec plusieurs enseignes, mais il n’y a pas encore de négociation aboutie. »

Au vu de la mauvaise santé financière de Banimmo et des difficultés des projets Verviétois (Au Fil de L’eau) et Carolo (Rive Gauche) à intéresser les grandes enseignes, on peut raisonnablement s’inquiéter du futur du projet namurois.

Le collectif pour la préservation du parc Léopold et les 12945 personnes qui ont exprimé leur souhait de voir préserver et restaurer ce patrimoine naturel rappellent leur proposition de voir s’ériger un projet plus modeste complémentaire (et non concurrent) de l’offre commerciale présente plutôt que faire un choix dont la réalisation s’avère, d’ores et déjà, de plus en plus hasardeuse.

02 janvier 2016 www.namurparcleopold.be www.facebook.com/NamurParcLeopold


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0