Accueil du site > Actualité > Les bénévoles du collectif parc Léopold ont réinvesti les trottoirs de (...)

Les bénévoles du collectif parc Léopold ont réinvesti les trottoirs de Namur

jeudi 27 novembre 2014

Edito

Depuis quelques jours, les bénévoles du collectif parc Léopold ont réinvesti les trottoirs de Namur.

En décapitant l’initiative citoyenne et en la privant de la question plébiscitée par 13500 namurois, le collège communal de la ville de Namur poursuit deux objectifs : proposer ses propres questions pour le moins orientées qui laisseront le champ libre à toutes les interprétations (manipulations) et empêcher le collectif de profiter de la disposition légale qui permet à toute initiative citoyenne de diffuser gratuitement une note motivée reprenant son argumentaire.

Qu’ à cela ne tienne ; dans un grand élan de générosité la ville vient d’octroyer au collectif une page dans Namur magazine qui sortira de presse le 01 décembre ; gageons que, pour y présenter l’autre version des faits, l’équilibre des moyens ne sera pas respectée.

Le collectif a toujours eu à cœur de faire en sorte que les prescriptions légales permettant l’organisation d’une consultation populaire d’initiative citoyenne soient respectées.

En bafouant ainsi l’esprit du code de la démocratie qui permet son organisation, l’autorité politique namuroise sonne le glas définitif de cette ultime possibilité laissée aux citoyens confrontés à la surdité d’une autorité, de s’exprimer. Au-delà de la préservation d’un espace public arboré, c’est donc un pan important de la démocratie participative que le collectif entend défendre également.

Nous attendons pour le 02 décembre la réponse de Mr le Ministre Furlan chargé de statuer sur la légalité de l’initiative de la ville.

Sans moyens financiers pour faire valoir ses arguments et pour assumer le coût des recours, le collectif repart en campagne pour collecter des fonds (voir ci-après opération KissKiss).

Faites preuve de générosité !

Les 10 semaines à venir seront riches de débats et initiatives diverses jusqu’à la date du 08 février où nous espérons que les Namurois auront à cœur de profiter de cette occasion rare de s’exprimer sur un sujet qui touche à l’avenir de leur ville et pour laquelle tant de bénévoles auront donné de leur temps.


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0