Accueil du site > Revue de presse > Marcel Guillaume : « Un homme de conviction, pas dogmatique »

Marcel Guillaume : « Un homme de conviction, pas dogmatique »

mardi 10 février 2015, par L’Avenir

Voilà des semaines qu’il est sous le feu des projecteurs. Marcel Guillaume a défié la majorité namuroise. Qui est cet homme engagé ? Portrait avec Franz Bodart.

Il a rencontré Marcel Guillaume voilà sept ou huit ans, lors des réunions de la CCAT, la Commission consultative de l’aménagement du territoire. Cet ancien professeur de physique aux facultés de Namur ne tarit pas d’éloges pour l’homme qui a soulevé un mouvement, de façon pour le moins impressionnante. « Marcel, c’est un homme de conviction, sans que ce soit péjoratif, c’est un écolo dans l’âme, un homme intègre. Ce n’est pas un dogmatique ».

Franz Bodart raconte une anecdote. « Marcel n’aime pas qu’on le trompe. En 2010, il a démissionné de la CCATM parce qu’on a rasé les arbres sur le boulevard Cauchy alors que la veille, un échevin lui avait promis qu’on n’y toucherait pas. Il n’a pas démissionné sur un coup de tête, mais parce qu’on l’a trompé. »

Le combat pour la sauvegarde du square Léopold a débuté en 2012. « Cette année-là, lorsque nous avons reçu le dossier à la CCATM, nous nous sommes rendu compte que le parc allait disparaître. Nous avions remis un avis négatif. Plus tard, nous avons constaté que la Ville n’en tenait pas compte. C’est comme ça que tout a commencé. »

Marcel Guillaume, par ailleurs ancien employé du cadastre de Namur, s’est alors élevé naturellement en porte-drapeau. « C’est un homme de terrain, un homme d’action. Il sait mettre la main dans le cambouis. Et puis, il a du charisme, il est fédérateur. Quand il a une idée, il sait conduire ses troupes pour la défendre. Beaucoup au départ n’y croyaient pas. Il a tenu bon, jusqu’à la consultation populaire, au risque de vivre un clash. »

Franz Bodart insiste : « Il n’y a pas eu de jalousie envers Marcel. Il est raisonnable, pas agressif. Il fait l’unanimité au sein du collectif. » Notre témoin se dit impressionné par le tempérament de Marcel Guillaume. « Il a su garder son calme alors que l’opposition était très dure, il a reçu des attaques personnelles. Cela vient sûrement de son passé de militant aux Amis de la terre. »

D’ici quelques jours, une réunion rassemblant tous les bénévoles devrait être provoquée. « Pour remercier tous ceux qui ont mis de l’énergie dans cette campagne et que nous ne connaissons pas. » D’ici là, Marcel Guillaume devrait prendre quelques jours de repos. « Il commence à subir le contrecoup », confie Franz Bodart. Comble de l’histoire : « C’est assez étonnant mais Marcel est le seul du collectif à avoir été repris à la CCATM voilà quelques mois. C’est la preuve que, même à la Ville, on a de l’estime pour lui, c’est quelqu’un qu’on écoute . »

Source : http://www.lavenir.net/cnt/DMF20150..., Accueil Régions - mardi 10 février 2015 05h56 - Aurélie MOREAU - L’Avenir


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0