Accueil du site > Revue de presse > NAMUR La réunion sur le centre commercial annulée

NAMUR La réunion sur le centre commercial annulée

lundi 3 octobre 2016, par L’Avenir

Urbanove annule la réunion de présentation du complexe commercial, prévue ce 5 octobre. Elle est en tractations avec des repreneurs.

Ce lundi, la société Urbanov, promotrice des projets commerciaux de Namur et de Verviers, a informé la Ville de Namur, par l’envoi d’un courrier adressé au bourgmestre, qu’elle sollicitait le report de la Réunion d’information publique (RIP) fixée à sa demande ce mercredi 5 octobre.

Urbanove explique qu’elle est actuellement en discussion avec divers repreneurs dans le cadre de la procédure de redressement judiciaire en cours et que « compte tenu des derniers échanges et informations communiquées par les candidats repreneurs, le programme actuel de développement du centre commercial pourrait devoir être modifié (dans le strict respect du PCAR et du rapport de synthèse du Comité de Conciliation), ce qui impliquerait à terme l’organisation d’une nouvelle réunion publique.

D’où sa décision de reporter la tenue de la RIP à une date ultérieure.

Le Collège communal prend acte de cette situation. Une fois le nouvel opérateur connu, il rencontrera bien entendu celui-ci, notamment pour lui rappeler les balises essentielles devant encadrer la réalisation d’un projet bien adapté au cœur de ville, à savoir :

•l’entrée principale devra être située dans l’axe de la rue de Fer, pour faciliter les échanges avec les commerces du centre-ville,

•les nouveaux commerces situés rue Borgnet auront une entrée à rue afin de redynamiser cette artère commerçante,

•le respect des gabarits du PCAR, singulièrement rue Borgnet pour s’aligner sur le bâti existant,

•la qualité des nouveaux espaces publics et la plantation de ceux-ci,

•un vaste parking de près de 900 places à créer en soutien au commerce namurois,

•un traitement architectural qualitatif de la façade côté Bomel,

•une complémentarité avec les commerces existants, tant par le niveau de gamme que par l’apport de nouvelles enseignes,

•le complexe présentera entre 50% et 60% de cellules de grande et de moyenne tailles (comprises entre 400 et 5.000 m²) pour pallier un déficit de magasins de ce type en centre-ville.

Le Collège communal reste convaincu de l’importance de ce dossier pour l’attractivité et la défense de l’activité commerciale de notre ville, ainsi que du réaménagement convivial du nord de la corbeille. Il attend donc de connaître le nom du futur opérateur avec qui il nouera un nouveau dialogue constructif pour définir un projet ajusté dans le respect des balises susmentionnées.

Source : lundi 3 octobre 2016 15h40 - L’Avenir http://www.lavenir.net/cnt/dmf20161...


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0