Accueil du site > Revue de presse > Non, Prévot n’est pas le Bonaparte qu’on croyait !

Non, Prévot n’est pas le Bonaparte qu’on croyait !

jeudi 24 janvier 2013, par Confluent - le bimensuel des Namurois

Voici un extrait de l’édito de Confluent publié le 24 janvier sur : http://www.confluent.be/page/edito.html

On le [Maxime Prévot] retrouve tout aussi démuni à propos du centre commercial de la gare et plus généralement du PRU, dont il n’avait d’ailleurs pas dit grand chose dans son programme électoral, preuve qu’il n’en avait pas mesuré l’importance. Ah ! si, une fois élu, il avait pris le temps de s’asseoir, de se concerter, il aurait peut-être admis que placer une gare des bus sur une dalle cloisonnée à plus de 20 mètres de hauteur posait problème, qu’une dépense de 50 millions d’euros pour désenclaver cette dalle n’était pas la meilleure manière d’utiliser l’argent du contribuable, qu’un pont à haubans n’était pas un symbole d’architecture urbaine exemplaire, que la suppression d’un espace vert était une perte de qualité pour le centre-ville, que le système de circulation mis en place n’était pas optimal... Alors, ayant réfléchi, il aurait peut-être ...

lire la suite sur http://www.confluent.be/page/edito.html


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0