Accueil > Actualité > PRU ? PCAR ? Gain de temps mais sourde oreille ?

PRU ? PCAR ? Gain de temps mais sourde oreille ?

lundi 6 mai 2013

Actuellement le Parc Léopold est une zone de services publics et communautaires, ce qui n’autorise pas une implantation commerciale.

Le 18 avril dernier le Conseil communal de Namur a examiné une demande de changement de procédure pour réaménager le quartier de la gare et, plus particulièrement transformer le square Léopold en un centre commercial. Majorité contre opposition cette demande a été acceptée. De quoi s’agit-il ?

Le Parc est une zone de services publics et communautaires, ce qui n’autorise pas une implantation commerciale. Afin de franchir cet obstacle juridique, le Collège de la Ville de Namur avait opté en décembre 2011 pour une procédure simple et rapide, procédure mise en place en 2006 par la Région wallonne, qui permettait de contourner aisément cette impossibilité : le Périmètre de Remembrement Urbain (PRU).

Au vu de certaines contestations couronnées de succès auprès du Conseil d’Etat pour des projets utilisant cette procédure du PRU considérée comme une « entourloupe », et étant donné le risque lié aux recours possibles des opposants à la disparition du Square Léopold et sur recommandation du Ministre Henry, le Collège communal de Namur a donc décidé d’utiliser une seconde voie administrative, le Plan Communal d’Aménagement Révisionnel (PCAR), sans toutefois renoncer explicitement à la procédure du PRU.

Comme d’autres nous posons donc la question : « Pourquoi se priver d’un meilleur projet alors qu’une nouvelle procédure est lancée et qu’il s’écoulera une bonne année avant que City Mall ne puisse déposer sa demande de permis de bâtir ? ».

Namur Parc Léopold Septembre 2012

Comme l’a redit le Bourgmestre Maxime Prévôt lors de la discussion de ce point au Conseil communal du 18 avril dernier, et en l’absence d’Arnaud Gavroy le porteur de ce projet, il s’agit uniquement de lancer une procédure complémentaire, par prudence, pour s’assurer de la sécurité juridique et du bon aboutissement de ce projet en conservant quasiment intact l’implantation du centre commercial sur le square Léopold. La majorité communale de Namur fait donc la sourde oreille aux remarques des quelque 12.000 signataires d’une pétition remise en janvier dernier au Bourgmestre, et qui sont des citoyens inquiets de la disparition du Parc Léopold.

Namur Parc Léopold Septembre 2012


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0