Accueil du site > Revue de presse > Parc Léopold : le pot de sève contre le pot de fer

Parc Léopold : le pot de sève contre le pot de fer

jeudi 29 janvier 2015, par Fédération Inter-Environnement Wallonie

« La Démocratie est un bien trop précieux que pour la laisser dans les mains du peuple » [1]. Tel était le sujet de dissertation donné aux élèves de cinquième économique dans le spectacle d’un célèbre humoriste belge. Et pourtant en dépit de cette accroche volontairement provocatrice, certaines décisions politiques poussent le citoyen à s’interroger, dans certains cas, sur la réelle volonté des autorités de vouloir associer le citoyen au processus décisionnel et, plus largement, aux choix de société. En période électorale, les programmes des partis politiques font la part belle aux vertus de la participation citoyenne ou à la volonté d’associer le citoyen au processus décisionnel. Et pourtant, ces dernières années, plusieurs exemples très concrets viennent battre en brèche ces belles déclarations stéréotypées et cousues de fil blanc. Nous parlerons ici d’un exemple très concret, à savoir la consultation populaire autour du Parc Léopold de la capitale wallonne. L’objectif n’est pas de prendre position sur l’opportunité de faire disparaître le parc en vue d’y implanter un complexe commercial mais bien de s’interroger sur les rebondissements intervenus en termes de participation citoyenne.

La consultation populaire en bref

Le mécanisme de la consultation populaire peut être initié par la commune mais aussi par sa population. De manière très résumée, la consultation populaire est instituée par le Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation et permet d’interroger la population sur une question précise à laquelle le citoyen devra répondre par oui ou par non. Lorsqu’elle est initiée par la population, il faudra cependant que la consultation soit soutenue par une frange représentative des habitants avec la nécessité d’atteindre un nombre minimum de signatures dont l’importance variera selon le nombre d’habitants au sein de la commune.. Ces conditions remplies, la commune organise la consultation selon un système similaire à celui d’un scrutin électoral à ceci près que la participation n’est pas obligatoire. Les résultats ne sont dépouillés qu’à la condition qu’une part suffisante de la population y ait participé. L’autorité conserve cependant son entière liberté de suivre ou non les résultats de la consultation.

La consultation populaire autour du parc Léopold

Dans le cas du parc Léopold, le processu a été mise en œuvre par un collectif de citoyens en vue d’interroger la population sur la préservation et la réhabilitation d’un parc arboré voué à disparaitre en raison de l’implantation d’un centre commercial.

Après des mois passés à collecter les signatures en vue ...

Lire la suite sur : http://www.iew.be/spip.php?article6971

IEW - 29 janvier 2015


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0